Articles

Affichage des articles du janvier, 2021

À la une de l'Antivol

Publication de L’Antivol-papier n° 5, janvier-mars 2022

Par la Rédaction

L’Antivol avait pris son envol…papier en janvier 2021 et nous soufflons donc aujourd’hui sa première bougie.

C’est ainsi que le n°5, correspondant au premier trimestre 2022, vient tout juste d’être imprimé et sera disponible dès cette semaine, à partir du mercredi 5 janvier. Il est toujours gratuit et contient des articles qui, nous l’espérons, vous intéresseront autant que les précédents.

Vous pouvez le trouver, à Tours :

  • au bar « Le Serpent Volant », 54 rue du Grand Marché
  • au bar-tabac « Le Bergerac », 93 rue Colbert
  • à la librairie « Le Livre », 24 place du Grand Marché
  • à la librairie « Bédélire », 81 rue du Commerce
  • à la librairie « Lire au Jardin », 5 rue de Constantine
  • au bar « Les Colettes », 57 quai Paul Bert

Le plus simple est de le demander à l’accueil de ces établissements, aussi aimables qu’essentiels.

Par ailleurs, nous poursuivons la création de notre réseau de diffusion à vocation nationale.

Certains de nos membres ou lecteurs, ailleurs qu’à Tours, ont bien voulu en recevoir – nous prenons en charge les frais postaux – et se chargent de le distribuer autour d’eux.

On peut aussi le trouver à Paris, à la librairie « Quilombo », 23 rue Voltaire 75011 et à Nantes, à la librairie « Vent d’Ouest », 5 place du Bon Pasteur. Dans les Deux-Sèvres La Boisselière (79310 Vouhé), dans l’Isère L’atelier paysan (ZA des Papeteries 38140 Renage), dans le Tarn les éditions La Lenteur (Le Batz 81140 Saint-Michel-de-Vax), dans le Maine-et-Loire l'Université populaire du Saumurois (12 rue de la Tonnelle 49400 Saumur) ont également accepté de faire partie du réseau de distribution. Ce dont nous les remercions tous vivement.

Et nous sommes bien sûr preneurs d’autres bonnes volontés…

Pour nous en faire part, nous communiquer vos réactions à la lecture du journal, nous proposer, comme pour le blog, vos propres contributions, merci d’écrire à lantivol37@gmail.com

A bientôt donc et que vive la presse écrite, réellement libre et radicale…

La Rédaction

Pour télécharger les précédents numéros : n° 1 - n° 2 - n° 3 - n° 4

Souffrance animale : miroir de la condition humaine ou préparation de la viande in vitro ?

Par Pierre Bitoun et Yves Dupont

Dans un entretien accordé en août 2020 à Ella Micheletti du blog Voix de l’Hexagone, les auteurs reviennent sur la question de la souffrance animale et en décryptent, au travers d’un retour historique, les principaux enjeux. On y retrouvera quelques-unes des idées chères à L’Antivol : qu’est-ce que le capitalisme productiviste, en l’occurrence dans l’élevage ? Au nom de quoi et comment s’y opposer, sans céder aux pièges qui nous sont tendus ?

Cinéma-traquez !

En ce début 2021, deux cinéastes tourangelles, « amatrices et sans but lucratif », lancent un appel qui s’inscrit parfaitement dans l’esprit et les orientations de L’Antivol. Intitulée « Cinéma-traquez ! » et inspirée des « Ciné-Tracts » de 68, l’initiative est ouverte à qui veut « filmer brièvement pour traquer les matraquages, qu'ils soient physiques, langagiers, chiffrés, visuels ou sonores » et donner à voir d’autres représentations de soi ou du monde, moins confisquées, moins conformistes, en un mot plus « libres ». C’est donc avec un grand plaisir que nous reproduisons ci-dessous leur appel et mettons également en ligne deux premiers exemples de ces mini-films qu’elles ont bien voulu nous confier. N’hésitez pas, si l’initiative vous plaît et vous inspire, à leur envoyer vos propres films à l’adresse indiquée dans l’appel : elles nous transmettront !

Lettre-enquête aux élus de Tours et de Tours Métropole sur la question et la réalité des cumuls

Par CATDP, L’Antivol, la Touraine Insoumise, le NPA 37 et le PG 37

À Messieurs Emmanuel Denis, maire de Tours, Wilfried Schwartz, président de Tours Métropole, et aux membres de leurs cabinets,

À chacun.e des autres élu.es des conseils municipal et métropolitain.

L’Antivol prend son envol… papier !

Par la Rédaction

Nous avons la joie de vous annoncer, en ce début d’année 2021, la création du journal-papier de L’Antivol.

Il est pour l’instant, contrainte financière oblige, de dimension on ne peut plus modeste, mais il a le mérite d’exister et de venir compléter la diffusion, autrement que par un blog, des idées et des actions de notre collectif.

Gratuit, en noir & blanc, il se présente sous la forme d’une page A3 recto-verso pliée et il paraîtra 4 fois par an, à destination pour le moment du public tourangeau.

En raison des conséquences du Covid-19, le premier numéro, de janvier-mars 2021, n’est aujourd’hui disponible qu’à la librairie « Le Livre », 24 place du Grand Marché 37000 Tours, et au bar-tabac « Le Hublot », 14 bis rue Sébastopol 37000 Tours.

N’hésitez pas à vous y rendre, les deux établissements sont, chacun dans leur genre, excellents - essentiels ! - et nous vous tiendrons bien sûr au courant dès que d’autres lieux de distribution seront accessibles.

Vous pouvez d’ailleurs nous en suggérer, nous faire part de vos réactions à ce premier numéro et nous proposer aussi, comme pour le blog, vos propres contributions en nous écrivant à lantivol37@gmail.com.

À bientôt donc et que vive la presse écrite, réellement libre et radicale…

Kakistocratie

Ibrahim Warde

Nous publions ci-dessous l’article d’Ibrahim Warde, paru en juin 2020 dans Le Monde diplomatique (p. 28). L’auteur, professeur associé à la Tufts University (États-Unis), y retrace avec subtilité la longue histoire d’un concept méconnu, la kakistocratie ou « gouvernement par les pires ».