À la une de l'Antivol

Publication de L’Antivol-papier n° 14, avril-juin 2024

Par la Rédaction

Nous avons le plaisir de vous annoncer que le nouveau numéro de L’Antivol-papier, correspondant au deuxième trimestre 2024, vient de paraître. Il est toujours gratuit et contient des articles qui, nous l’espérons, vous intéresseront autant que les précédents.

À partir de demain, mardi 9 avril, vous pouvez le trouver à Tours :

  • au bar « Le Serpent Volant », 54 rue du Grand Marché
  • à la librairie « Le Livre », 24 place du Grand Marché
  • à la librairie « Bédélire », 81 rue du Commerce
  • à la librairie « Lire au Jardin », 5 rue de Constantine
  • au bar « Les Colettes », 57 quai Paul Bert (à partir du 15 janvier)

Le plus simple est de le demander à l’accueil de ces établissements, aussi aimables qu’essentiels.

Par ailleurs, nous poursuivons la création de notre réseau de diffusion à vocation nationale.

Certains de nos membres ou lecteurs, ailleurs qu’à Tours, ont bien voulu en recevoir – nous prenons en charge les frais postaux – et se chargent de le distribuer autour d’eux.

On peut aussi le trouver à Paris, à la librairie « Quilombo », 23 rue Voltaire 75011, à Saint-Nazaire à la librairie « L’Oiseau Tempête » 20bis rue de la Paix. Dans les Deux-Sèvres La Boisselière (79310 Vouhé), dans l’Isère L’atelier paysan (ZA des Papeteries 38140 Renage), dans le Tarn les éditions La Lenteur (Le Batz 81140 Saint-Michel-de-Vax), dans le Maine-et-Loire l’Université populaire du Saumurois (12 rue de la Tonnelle 49400 Saumur) ont également accepté de faire partie du réseau de distribution. Ce dont nous les remercions tous vivement.

Et nous sommes bien sûr preneurs d’autres bonnes volontés…

Pour nous en faire part, nous communiquer vos réactions à la lecture du journal, nous proposer, comme pour le blog, vos propres contributions, merci d’écrire à lantivol37@gmail.com

À bientôt donc et que vive la presse écrite, réellement libre et radicale…

La Rédaction

PS Pour télécharger les précédents numéros :
n° 1 - n° 2 - n° 3 - n° 4 - n° 5 - n° 6 - n° 7 - n° 8 - n° 9 - n° 10 - n° 11 - n° 12 - n° 13

Les Brèves du Satirique, juin 2024

Par Le Satirique

L’un des membres de L’Antivol a l’esprit caustique. Sous le nom du « Satirique », un pseudo obligé pour raisons professionnelles, il nous livre ci-dessous sa 23ème série de « brèves », drôles et incisives. L’accès aux précédentes livraisons est, comme d’habitude, en fin d’article.

Le « dialogue » Iran-Israël ou le monde en précipité ?

Ayatollah vs Ayatorah

Des canons canons

Le 11 avril 2024, le petit PR, en visite à Bergerac (Dordogne), s’enflammait : « L’une des forces de l’industrie française, ce sont ses canons Cesar. Nous les vendons dans tout le monde. » C’est vrai ? Y a plus de trous dans la rockett ?

Un siècle auparavant

« On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels. Ces maîtres de l’heure possédaient les trois choses nécessaires aux grandes entreprises modernes : des usines, des banques, des journaux. » (Lettre d’Anatole France au citoyen Cachin, publiée dans L’Humanité, le 18 juillet 1922). Pour lire et écouter l’ensemble de la lettre : https://www.youtube.com/watch?v=8KHa7_O9Y40

Européennes, la question cachée

Dans les sondages, tout en bas de tableau, certaines prévisions s’avèrent aussi cruelles que révélatrices. Ainsi la liste de Lutte ouvrière est donnée à 0,5% et celle du Parti animaliste à 1,5%. D’où l’interrogation : à force de parler d’humain et de non humain, qui finira par se retirer ?

Européennes, trois questions liées

Entre la candidate macroniste Valérie Hayer, qui s’obstine à ne pas s’occuper que de ses oignons, et le PS/Place Publique Raphaël Glucksmann, alias Gluglu le Démaglu, la rivalité est à son comble. Qui prendra la deuxième place ? Qui captera le mieux le ventre mou de la société ? Qui, du fait de cet aveuglement commun, fera encore un peu plus monter l’extrême droite ?

Facétie autocollante

À Tours, tout à son « plan d’apaisement » qui en énerve plus d’un (cf. « Ah les petits bureaucrates verts, roses, rouges ou de toute autre couleur ! »), la mairie a étendu le stationnement payant dans divers lieux du centre-ville. Et notamment dans la rue Léonard de Vinci, à deux pas des Halles. Un ou une fidèle de L’Antivol, qui passait par là, a eu l’idée (encore gratuite) de s’amuser un peu :

Posts les plus consultés de ce blog

Les Brèves du Satirique, avril 2021

Par Le Satirique

L’un des membres de L’Antivol a l’esprit caustique. Sous le nom du « Satirique », un pseudo obligé pour raisons professionnelles, il nous livre ci-dessous sa troisième série de « brèves », drôles et incisives. C’est peu dire qu’il faut lire les précédentes et qu'on attend avec plaisir les prochaines livraisons…

Les Brèves du Satirique, décembre 2020

Par Le Satirique

L’un des nouveaux membres de L’Antivol a l’esprit caustique. Sous le nom du « Satirique », un pseudo obligé pour raisons professionnelles, il nous a proposé de tenir une chronique de « brèves tourangelles », drôles et incisives. En voici la première livraison…

Les Brèves du Satirique, avril 2023

Par Le Satirique

L’un des membres de L’Antivol a l’esprit caustique. Sous le nom du « Satirique  », un pseudo obligé pour raisons professionnelles, il nous livre ci-dessous sa 17ème série de « brèves  », drôles et incisives. L’accès aux précédentes livraisons est, comme d’habitude, en fin d’article.